Liste des résultats  
Titre : "Chiens Maudits" : Souvenirs d'un rescapé des bagnes hitlériens
Complément de titre : La couv. porte : "Georges Loustaunau-Lacau, Chef-fondateur du S.R. "Alliance", déporté politique au camp de Mauthausen". Dessins originaux de M. de Riquer, déporté politique au camp de Dachau.
Publication : Paris : Ed. du Réseau Alliance, 1946
Description matérielle : 1 vol., 95 p., ill.

Edition      Auteur(s)      Genre et cadre du document      Résumé et mots-clefs      Table des matières      Annexes et notes      Accès aux documents      
Auteur : Loustaunau-Lacau, Georges
Années naissance - décès : (1894-1955)

Auteur secondaire : Riquier, M. de
Fonction(s) : Ill.
Années naissance - décès : (?-?)

Genre littéraire : Récit
Période du récit : mars 1943 - 30 avril 1945
Période de rédaction : [S.d.] - [S.d.]
Lieu de rédaction : [S.l.]

Cofondateur du réseau "Alliance", Georges Loustaunau-Lacau est arrêté le 18 juillet 1944 à Pau. Il ne s'étend pas dans son témoignage sur ses activités résistantes et la période de son internement en France, qu'il développera dans ses Mémoires d'un français rebelle publiées en 1948. Il centre son propos sur sa déportation, d'abord à Sarrebruck-Neue Bremm puis, à partir du 16 octobre 1943, à Mauthausen où il arrive dans un petit transport de "Nacht und Nebel" (NN). Dès le 24 octobre, il est envoyé à Wiener Neudorf, dans un camp-usine destiné à la production d'armement pour le compte de la Flugmotorenwerke Ostmark. Il s'attarde longuement sur l'évacuation de Wiener Neudorf vers le camp central de Mauthausen en 1945 (qui a, en effet, constitué l'une des marches de la mort les plus terribles). Après quelques jours à Mauthausen, le camp est libéré et les camions de la Croix-Rouge internationale arrivent.
Ce récit, dont l'auteur reprendra des paragraphes entiers dans ses mémoires, est celui d'un militaire et d'un homme conscient de son appartenance à la classe supérieure, parfois condescendant, ultra nationaliste et farouchement anticommuniste. 

Adeline Lee


Thématique(s) générale(s) : Déportation non raciale
Mots-clefs : Allemagne. Geheime Staatspolizei (Gestapo) , Anticommunisme , Appels , Arrestations , Blum, Léon (1872-1950) , Bombardements aériens , Bousquet, René (1909-1993) , Croix-Rouge internationale , Déportés polonais , Évacuation des camps , Évaux-les-Bains (Creuse ; prison) , Forces françaises combattantes (FFC). Réseau Alliance , Gardiens de camp allemands , Herriot, Édouard (1872-1957) , Interrogatoires , Jacques de Jésus (carme ; 1900-1945) , Jouhaux, Léon (1879-1954) , Juifs (persécution) , Laval, Pierre (1883-1945) , Libération des camps (1945) , Marche de la mort , Mauthausen (Autriche ; camp de concentration) , Neue Bremm (Allemagne ; camp de concentration) , Paris (France ; prison du Cherche-Midi) , Pétain, Philippe (1856-1951) , Politique et gouvernement , Procédure Nuit et Brouillard , Propagande allemande , Quarantaine , Rapatriement (1944-1945) , Relations franco-allemandes , Religieux français (prêtres) , Sarrebruck (Allemagne) , Soldats français (officiers généraux) , Suisse , Vichy (Allier) , Vie concentrationnaire , Vienne (Autriche ; prison Rossauer Lände) , Wiener Neudorf (Autriche ; kommando)

Introduction (7)
Livraison à la Gestapo (9)
Mauthausen (18)
Réception S.S. (28)
Terrasse (33)
Seau d'eau (38)
Un Allemand tendre (41)
Crapaud (44)
Cour des miracles (47)
Le wagon (52)
Retour de flamme (58)
Les forteresses volantes (63)
Une bonne nouvelle (67)
Le Morse (71)
Noël ! Noël ! (74)
Le commencement de la fin (77)
Ultime épreuve (81)

Lieu(x) d'édition : Paris
Éditeur(s) : Ed. du Réseau Alliance
Année d'édition : 1946
Lieu d'impression : Paris ; Malakoff (Hauts-de-Seine)
Imprimeur : Impr. Durassié
Date d'impression
(ou dépôt légal ou achevé d'imprimer) :
[S.d.]
Note sur les éditions :
Mention d'édition : 1re éd.
Édition à titre posthume : Non
Traduction : N'a pas été traduit.
Langue : Française
Documents annexes :

Dédicace : "A mes Camarades du S.R. "Alliance" morts pour que la France revive."
Dessins (h.t.) :
-Deux déportés soutiennent un autre déporté mourrant, sous les yeux d'un musicien à l'entrée de l'infirmerie du camp de Mauthausen
-Groupe de déportés en marche sous la neige

Références bibliographiques :

"Homme de l'entourage du maréchal Pétain, fondateur du réseau Alliance, Georges Loustaunau-Lacau est livré selon lui par Vichy à la Gestapo en mars 1943. D'abord interné à l'hôtel-prison d'Evaux-les-Bains, puis interrogé à Vichy pendant quarante-trois jours, transféré au Cherche-Midi, il est déporté en Allemagne le 11 octobre 1943. Bref arrêt à Sarrebrück avec internement au camp de Neue Bremm, puis Mauthausen. De là, il est envoyé au kommando de Neudorf où il travaille aux usines de la FOW. Evacué début avril 1945, il zigzague pendant douze jours entre Vienne et Linz pour finalement être ramené à Mauthausen. Le 28 avril, il fait partie de ceux qui quittent le camp dans un convoi de la Croix-Rouge. Deux jours plus tard, il est en Suisse." (Wieviorka, 1992)